L’Allaine s’assagit En Roche de Mars

Les travaux vont bon train En Roche de Mars à Porrentruy. Depuis mi-mai, les ouvriers s’affairent dans le cadre du plan spécial cantonal pour rendre au lit de l’Allaine un brin de liberté. L’intervention, qui se fait sur plus d’un kilomètre, vise à retrouver un tracé plus naturel, mais surtout à élargir les berges afin d’éviter des inondations dévastatrices, même en cas de crues centennales. En 2007, les débordements de la rivière, comme il en arrive tous les trente ans, avaient déjà causé pour plus de 4 millions de francs de dommages.

Détruire pour mieux reconstruire

Pour y remédier, il faut commencer par casser les ouvrages datant des années 40, érigés pour canaliser la rivière. Le lit mineur va rester plus ou moins à la même largeur, mais un replat sera construit et le nouveau lit aura un gabarit d’environ 18-23 mètres. Des méandres seront aménagés et des rampes seront mises en place pour aider à la migration des poissons. Les travaux ont aussi pour but de favoriser la biodiversité.

Un coût revu à la hausse

D’un montant estimé à 2 millions de francs au départ, ces travaux coûteront finalement le double. Les conduites découvertes dans la berge ont du être déplacées et la voie CFF stabilisée. Le soutien de la Confédération et la participation de tiers évitera toutefois de gonfler la facture du canton et de la commune. /iqu

Partager
Link
Météo