Bassecourt, une commune fragilisée par des démissions

Bassecourt est saignée à blanc.
 
La commune a perdu quatre de ses neuf conseillers communaux depuis le début de l’année et deux sièges sont encore à repourvoir. Un décès est à déplorer. Les autres conseillers communaux démissionnaires invoquent quant à eux des raisons de santé, professionnelles ou privées.
 

Du jamais vu pour la maire de Bassecourt

Françoise Cattin, la maire de Bassecourt, déclare n’avoir jamais vécu une telle situation en 10 ans de travail à la mairie. Selon elle, ces démissions sont dues à un concours de circonstances, qui n’est cependant pas sans conséquence sur le fonctionnement du Conseil communal. Claude Girardin et Nicolas Frund, les deux derniers conseillers à avoir quitté leur poste, étaient impliqués dans des groupes de travail concernant la fusion des communes. L’avancée du dossier est donc affectée par leur départ et la commune dans l’ensemble est fragilisée.
 

Nécessaire remise en question

Face à ces départs, la maire de Bassecourt estime qu’une remise en question est nécessaire. Elle observe que la charge de conseiller communal est toujours plus lourde. Les prochains candidats devraient donc idéalement faire preuve de davantage de disponibilité. Françoise Cattin prononce à mi-mot le terme de «professionnalisation». Elle évoque aussi le nombre de conseillers communaux, élevé à Bassecourt, et estime qu’une meilleure valorisation du travail accompli, au moyen d’une rémunération plus conséquente notamment, devrait être envisagée.
 

Des candidatures en vue

La situation devrait s’améliorer tantôt aux dires de Françoise Cattin. Les partis des démissionnaires, le PDC et le PCSI, devraient prochainement proposer leur candidat. /sbe

Partager
Link
Météo