Des chauves-souris dans des fortins militaires

Des nichoirs un peu particuliers pour les chauves-souris. C’est une première pour le Jura bernois, quatre anciens fortins militaires pourraient abriter ces mammifères durant leur hibernation : deux sur la commune d’Elay et deux autres à Saint-Imier.
 
Armasuisse liquide une partie de ses biens immobiliers. Et comme les services de protection de la nature des cantons suisses se doivent de protéger les chauves-souris, celui de Berne s’est mis sur les rangs pour acquérir quelques uns de ces bâtiments enfouis dans la montagne. Diverses études ont été effectuées avant de retenir ces quatre sites. Christophe Brossard, correspondant régional du Centre de coordination ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris, explique qu'il faut "des endroits avec beaucoup de tranquillité, des températures basses et constantes. Il faut éviter le gel aussi".
 
Ces fortins jouiront de quelques adaptations, notamment une ouverture spéciale pour les chauves-souris afin qu'elles puissent aller hiberner d'elles-mêmes.
 
Le délai d’opposition sur le site d’Elay court jusqu’au 18 février. Le permis n’a pas encore été publié pour les deux fortins de Saint-Imier. Si la procédure administrative suit son cours normalement, les chauves-souris pourraient profiter de ces nouvelles habitations dès l'hiver prochain. /clo
Partager
Link
Météo