La maternité d'Ursula Wyss relance les candidatures du PS

La socialiste bernoise Ursula Wyss renonce à briguer un siège au Conseil des Etats cet automne. Elle attend un enfant qui doit naître peu avant les élections. Agée de 38 ans, Ursula Wyss entend toutefois défendre son mandat au Conseil national.
 
Le PSA prend les devants et propose une candidate
 
Mais cette défection relance les candidatures pour trouver la personne idéale au sein du parti socialiste bernois en vue des élections au Conseil des Etats. Selon un communiqué de Maxime Zuber, maire de Moutier et membre du PSA, "le parti socialiste doit faire preuve d’ambition et remobiliser ses militants francophones. Le canton de Berne doit lui montrer son visage bilingue". Le PSA va donc proposer la candidature d’Irma Hirschi, députée et conseillère municipale à Moutier. Pour Maxime Zuber, Irma Hirschi est la femme de la situation pour prendre le relais d’Ursula Wyss.
 
Les prétendants sont nombreux
 
Contacté par l'ATS, le président cantonal pense notamment aux conseillers nationaux Evi Allemann, Margret Kiener Nellen et Hans Stöckli. Il y a aussi la conseillère d'Etat Barbara Egger, qu'il va rencontrer. Il s'agit notamment d'évaluer les risques de perdre la majorité rose-verte au Conseil d'Etat, très importante aux yeux du PS.
 
Selon les observateurs, Barbara Egger aurait les meilleures chances. Elle avait cependant renoncé à briguer le siège lors de l'élection complémentaire.
Partager
Link
Météo