Croire en elle mais refuser de payer l'Eglise

Être croyant et ne pas payer ses impôts à l’église : c’est possible. Une chrétienne lucernoise a eu gain de cause devant le Tribunal fédéral il y a quelques mois. Elle ne souhaitait plus payer ses impôts ecclésiastiques mais continuer de fréquenter les bancs d’église.

Un fait unique pour l’heure mais qui interroge. Nous avons pris la température dans le Jura auprès de la Collectivité Ecclésiastique Cantonale (CEC). Aucun cas du genre n’a été recensé ailleurs en Suisse, mais dans le Canton du Jura, une centaine de catholique quittent volontairement l’église par année, un chiffre stable depuis cinq ans. 10% citent l’impôt comme cause du départ.
 
L’administrateur de la CEC Pierre-André Schaffter craint que le cas de cette Lucernoise ait l’effet boule de neige car cela poserait des problèmes financiers aux autorités ecclésiastiques.  
 
Du côté du clergé, on estime que le sens premier de la croyance n’est pas là. Quitter l’église en raison des impôts n’est pas solidaire envers l’institution et les autres croyants pour le délégué épiscopal Pierre Rebetez. /cl
Partager
Link
Météo