British American Tobacco ferme son usine en Hollande : Boncourt n'a rien à craindre!

British American Tobacco supprime 570 emplois aux Pays-Bas. Le cigarettier va fermer son site de Zevenaar en 2008. La production sera transférée en Allemagne et en Pologne. Le déclin s’est confirmé sur le marché du tabac en Europe de l’Ouest. En Suisse, après une forte baisse l’an dernier (-11%), le marché de la cigarette stagne. Le site de Boncourt n’a pourtant rien à craindre des restructurations hollandaises. Boncourt ne sera pas mangé à la même sauce que le site des Pays-Bas, assure le porte-parole de BAT, Jean-Marie Mure. Pour deux raisons : premièrement, Boncourt est reconnu comme un site stratégique du cigarretier britannique en termes d'innovation. Le mystère plane toujours autour de la nouvelle usine. Boncourt est en phase industrielle d’un nouveau procédé de traitement du tabac. La 1ère production est prévue en novembre. Deuxième raison de la bonne santé de BAT Boncourt... l’usine ajoulote récupère beaucoup du volume des entreprises qui ferment boutique. Il faut dire qu’en Suisse, la production des cigarettes qui contiennent plus de 10 mg de nicotine et de goudron est autorisé, contrairement aux pays de la CEE. Le porte-parole de BAT souligne que ces commandes vont continuer d’affluer à condition que les coûts de production puissent être rabaissés. À ce jour, BAT Boncourt compte 400 employés. Le cigarettier devrait engager une cinquantaine de personnes d’ici la fin de l’année. Il a produit 8,7 milliards de cigarettes l’an dernier. Selon les prévisions, la production devrait atteindre 12 milliards cette année. /sj
Partager
Link
Météo