Les horaires des magasins opposent l’agglomération delémontaine à une partie de la Haute-Sorne

La lecture des résultats obtenus ce dimanche par la loi sur les activités économiques confirme une scission très nette à ce sujet entre Delémont et sa couronne et une partie de la Haute-Sorne. Cette opposition entre les deux régions avait déjà été stigmatisée lors des différentes discussions qui ont précédé les débats au Parlement et la votation de cette fin de semaine.

A Delémont, l’uniformisation de l’ouverture des magasins dans le Jura obtient 69,3% de oui. Les résultats sont quelques peu similaires dans les localités qui se trouvent autour de la capitale jurassienne. C’est 65,2% de oui à Courrendlin, 62,1% à Courroux, 60,3% à Courtételle, 56,6% à Châtillon et 58,4% à Develier. Deux communes de la Haute-Sorne se retrouvent également dans le camp du oui à la nouvelle loi, Glovelier avec 52,7% et Courfaivre avec 51,4%.

En revanche, c’est très clairement non à la nouvelle loi à Bassecourt qui jusqu’à maintenant laissait une grande liberté de manœuvre aux commerces de la 3e localité du canton. Le non l’emporte avec 68%. C’est aussi 65,8% de non à Undervelier, 58,8% à Boécourt, 55,6% à Saulcy et 55.1% à Soulce.

On notera qu’à Porrentruy, la nouvelle loi a été acceptée avec 55,3% de oui. Une cinquantaine de communes ont dit oui à la nouvelle loi. Seuls les habitants des Genevez n’ont pas réussi à se départager.

Certains observateurs remarquent aujourd’hui que le Jura navigue à contre-courant et ne suit pas la pratique plus libérale observée par les cantons voisins comme Berne ou Bâle-Ville où la fermeture des magasins est fixée à 20h00. Les commerces devront désormais fermer en semaine à 18h30 sur l’ensemble du territoire cantonal. /gk

Partager
Link
Météo