Rodolphe Cattin ou la force tranquille

Déjà 20 ans cette année que le créateur jurassien Rodolphe Cattin a lancé son propre bureau de design. Ce natif de Porrentruy exerce aujourd’hui à Neuchâtel où il a établi ses quartiers Place Pury. Il emploie une vingtaine de collaborateurs.
 
Agé de 51 ans, Rodolphe Cattin s’est fait une belle place notamment dans le monde horloger. Il créé des montres pour une douzaine de clients après avoir travaillé par le passé pour le groupe Swatch et notamment chez Longines. Au total, ce sont près de 7 millions de montres vendues à travers le monde qui ont été dessinées dans ses bureaux de façon presque anonyme.
 
Un succès pour sa propre marque
 
Rodolphe Cattin a aussi créé sa propre marque en parallèle de ses activités de designer. Certains de ses modèles ont d’ailleurs obtenu des prix reconnus dans le milieu horloger. La marque Rodolphe a pris un bel essor suite à son rachat en 2005 par le groupe Franck Müller dirigé par Vartan Zirmakes, celui-là même qui a annoncé il y a quelques années son intention de construire une usine aux Bois.
 
En raison de la crise notamment, le projet est gelé tout comme ceux de Fribourg et de Genthod  A ce propos, Rodolphe Cattin reste confiant. Il dément aussi les insinuations selon lesquelles le groupe Franck Müller n’a jamais eu l’intention de s’installer aux Franches-Montagnes.
 
Un projet important
 
Certes, le projet a pris du retard explique Rodolphe Cattin, mais la crise aidant, il est aujourd’hui en veilleuse. Jamais poursuit-il, il ne serait associé avec des gens qui auraient fait cela pour «la parade, la façon ou l’illusion». Selon Rodolphe Cattin, l’argent déjà investi dans le projet n’était pas destiné à le justifier. Le site de Genthod est trop petit et manque de personnel qualifié. Il rappelle que l’objectif du projet des Bois est d’y fabriquer des cadrans et des aiguilles et faire de l’étampage et polissage. /gk
Partager
Link
Météo