Verts et CS-POP à couteaux tirés

Verts et CS-POP se rejettent la responsabilité de l’échec d’un groupe commun au Parlement jurassien, un groupe créé au lendemain des élections de 2006.
 
Mardi sur notre antenne, Rémy Meury déclarait qu’il n’y aurait vraisemblablement plus de groupe parlementaire entre les deux formations, la gauche alternative n’ayant pas accepté que les Verts refusent de leur accorder leur soutien avant les élections.
 
Ce matin, les Verts ont réagi et reportent la faute sur le CS-POP. «Bien que favorable à la reconduction de ce groupe», «nous prenons acte de la décision du CS-POP», expliquent les Verts dans un communiqué. Les Verts qui restent convaincus qu'un groupe commun peut voir le jour, mais qui insistent sur le fait que ce sont les nouveaux élus qui doivent décider. /fqu
Partager
Link
Météo