Les festivals de musique électronique en plein air en disgrâce dans la région

Les amateurs de musique électronique en plein air ne sont plus les bienvenus dans la région. Après l’annulation cette année du festival de la Golatte à Reconvilier, l’avenir du «Forgotten ritual» à Soulce se joue le 4 août. L’assemblée bourgeoise de la commune devra se prononcer sur l’organisation de ce festival de musique électronique en plein air.
 

La deuxième édition devrait se tenir au mois de septembre sur les hauteurs de Soulce, au lieu-dit du Folpotat. Les organisateurs ont fait leur demande à la commune, et les autorités ont décidé d’entrer en matière. Problème, le pâturage du Folpotat est propriété de la bourgeoisie. Le Conseil communal souhaite donc connaître son avis sur ce dossier avant de donner une réponse définitive. Si l’assemblée bourgeoise dit oui, la manifestation aura lieu. Si elle refuse, ça se corse: le Conseil communal pourrait passer outre cette décision - il en a la compétence - vraisemblablement, il devrait en tenir compte et refuser la tenue du festival.

 
Des avis tranchés dans le village
Dans la commune, certains ne voient pas d’un bon œil l’organisation de la manifestation. Trop bruyante, elle ferait fuir le gibier. Les opposants estiment aussi que le pâturage n’a pas été remis en l’état après la manifestation. Que nenni rétorquent les partisans, le site se trouve à trois kilomètres du village et il n’y a donc pas de nuisances sonores. L’organisation était parfaite au niveau des transports, de la propreté et de la sécurité. Les centaines de visiteurs auraient même boosté le commerce local.
 

Une édition revue à la baisse

L’an dernier, plus de milles personnes ont fait le déplacement sur les hauteurs de Soulce. Le festival avait duré cinq jours et quatre nuits. Cette année, les organisateurs voient moins grand avec deux jours et une nuit de musique électronique. /fq

Partager
Link
Météo