Les agriculteurs ont tout intérêt à adhérer au parc Naturel régional du Doubs

La commission agriculture et sylviculture de l’Association pour un parc naturel régional du Doubs a organisé une conférence-débat mercredi. Objectif de la rencontre: présenter aux agriculteurs les avantages qu’ils retireront d’un tel parc. Pour ce faire, la commission a invité deux représentants du Parc naturel du Haut-Jura en France: Christian Bruneel, directeur adjoint du site, et Denis Michaud, président de la commission agriculture, forêt et paysage.

Les représentants du Parc naturel du Haut-Jura ont notamment mis en avant la fonction rassembleuse d’un parc naturel, entre les différentes personnes qui se partagent un même site. Le parc serait un outil, dont on peut se servir si besoin est, mais qui ne risque pas de porter atteinte au milieu agricole. Beaucoup de personnes présentes semblaient mitigées face au projet. Les conditions ne sont pas les mêmes entre le site français et le site suisse, raison pour laquelle les exemples évoqués par les représentants du Parc naturel du Haut-Jura étaient remis en question.

Pour Christian Bruneel et Denis Michaud comme pour le président de l’Association pour un parc naturel régional du Doubs, l’agriculteur bio Gilbert Hirschy, les agriculteurs ont tout intérêt à adhérer au projet. Pour défendre leurs intérêts, il faut qu’ils s’engagent dans la rédaction de la charte par exemple.

L’Association pour un parc naturel régional du Doubs déposera sa demande de reconnaissance par la Confédération au début de l’année prochaine. /lc

Partager
Link
Météo