Le travail des éducatrices de la petite enfance dévalorisé par les politiques

crècheLes responsables des crèches veulent se faire entendre. La campagne pour les élections fédérales a plusieurs fois critiqué le travail et la formation des éducatrices dans les crèches.
Le député PDC genevois Luc Barthassat a demandé à revoir les normes d’encadrement dans les crèches pour limiter les coûts d’exploitation. Il a notamment affirmé «qu’il n’y a pas besoin d’avoir des diplômes pour savoir torcher des enfants.» Des chômeurs en sont capables. Une phrase et une position qui ont fait bondir l’Association romande des directeurs d’institution de la petite enfance. Elle n’admet pas un tel discours et ne veut pas que le travail des éducatrices soit dévalorisé. /pc+cl
Partager
Link
Météo