Une séance du Parlement pour des économies

Presque 3 millions de francs d’économie par an, l’enjeu est important pour les députés jurassiens qui se pencheront demain sur d’importantes mesures d’assainissement que lui propose l’exécutif cantonal.

Cette avant-dernière séance de l’année du Parlement débutera comme de coutume par les questions orales retransmises sur cette antenne dès 8h30. Un peu plus d’une vingtaine de points sont à l’ordre du jour. Le Parlement sera également appelé à se prononcer sur la future mise aux enchères de certaines plaques d’immatriculation.

Si les mesures d’assainissement 18 et 40 sont acceptées par les députés, l’Etat va économiser plus de 2 millions et demi de francs par année. La mesure 18 concerne l’ensemble des personnes qui travaillent pour la République et canton du Jura. Elles ne travailleront plus que 40 heures par semaine au lieu de 42 actuellement. Cette diminution du temps de travail sera assortie d’une baisse salariale mais d’une heure uniquement. Les employés d’Etat ne gagneront pas moins au mois de janvier 2009 en raison de la compensation du renchérissement.

Deuxième mesure qui sera traitée par le plénum, la mesure 40 qui concerne les enseignants. Ces derniers profitent aujourd’hui d’une réduction de deux leçons hebdomadaires à partir de cinquante ans et le Gouvernement aurait souhaité réduire cette décharge à une heure seulement. Les négociations menées avec le Syndicat des Enseignants Jurassiens ont permis à l’Exécutif de soumettre au Parlement une mesure en plusieurs points. D’autant que la proposition du SEJ doit permettre de réaliser de plus grandes économies que le projet initial.

Autre mesure qui doit permettre d’économiser 180 000 francs par an, c’est la fusion entre la police cantonale et l’Office de la sécurité et de la protection. Outre un gain de personnel, ce regroupement doit permettre d'optimiser la qualité des prestations fournies dans le domaine de la sécurité et de la protection.

Et puis dossier non moins important que va aborder le Parlement, la modification de la loi sur la circulation routière et l’imposition des véhicules. Les députés devront dire s’ils acceptent la future mise aux enchères de certaines plaques d’immatriculation. Cette mesure concerne notamment les petits numéros et les numéros spéciaux. /gk

Partager
Link
Météo