Pas de CEP sur le pornogate

Par 29 voix contre 29 (!), le Parlement jurassien a décidé de refuser la création d’une Commission d’enquête parlementaire qui aurait été chargée de faire toute la lumière sur les conditions dans lesquelles l’analyse du trafic du réseau informatique cantonal a été ordonnée puis exécutée dans l’affaire du pornogate. Lors d’un vote à bulletin secret, la motion est réputée refusée lorsqu’il y a égalité de voix.
 
Le débat a duré plus d'une heure et quart, il a nécessité une suspension de séance. Le vote a eu lieu au bulletin secret à la demande du motionnaire Serge Vifian. Développement suit. /gkl
Partager
Link
Météo