Pas de discours du président du Parlement jurassien au Rathaus

Vincent Wermeille ne pourra pas s’exprimer à la tribune du Grand Conseil Bernois. A l’occasion du débat du 23 juin à St-Ursanne, le président du Parlement jurassien avait invité son homologue bernoise, Chantal Bornoz-Flück, à venir parler officiellement devant le législatif jurassien et ainsi participer activement au débat interjurassien.
 
Par réciprocité, il avait été convenu que Vincent Wermeille puisse à son tour intervenir à la tribune du Grand Conseil bernois. Chantal Bornoz-Flück vient de faire savoir à Vincent Wermeille que les dispositions réglementaires du parlement bernois ne le permettent pas.
 
Pour Vincent Wermeille qui regrette cette réponse, cette démarche aurait pourtant pu s’inscrire comme le point de départ des séances d’information proposées par l’Assemblée Interjurassienne. /gkl
Partager
Link
Météo