Paris ferme la porte aux demandes du Jura et des deux Bâle

Le France ne veut pas fermer la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace. La conseillère fédérale Doris Leuthard était à Paris lundi pour une visite de travail avec son homologue française, Nathalie Kosciusko-Morizet et le ministre de l'industrie Eric Besson.

Seule consolation du côté helvétique: la France a invité la Suisse à examiner le rapport d'experts indépendants sur la sûreté de la centrale nucléaire. Ce document devrait être disponible «en fin d'année», selon la Doris Leuthard.

La ministre suisse avait été mandatée par les gouvernements du Jura et des deux Bâle pour répercuter la démarche auprès des autorités françaises. Les cantons ont également transmis la demande d’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim au ministre français Philippe Richert. /mko+ats

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo