Affaire de viol devant le Tribunal correctionnel à Porrentruy

Un jeune Jurassien est accusé d’avoir contraint une jeune fille à subir l’acte sexuel. Les faits se seraient produits en juin 2001, dans une voiture sur le parking d’une discothèque à Porrentruy.

Après quelques baisers échangés sur la piste de danse, les deux tourtereaux ont rejoint la voiture du prévenu. C’est dès cet instant que les choses auraient mal tourné. Le jeune homme serait passé à l’acte alors que la jeune fille s’y refusait.

Au début de l’audience le prévenu était absent. La plaignante ayant demandé de ne pas être confrontée à lui. Elle a répondu posément aux questions avec précision et avec une certaine émotion. En particulier quand elle est revenue sur certains détails.

Comme lors de l’instruction, elle répètera à plusieurs reprises que jamais elle n’a accepté d’avoir une relation sexuelle ce soir là et dans de telles conditions. D’accord pour un flirt mais pas plus.

Dans ses premières déclarations auprès de la police, le prévenu a admis avoir fait une connerie. Il a reconnu qu’à plusieurs reprises la jeune fille lui a dit non et qu’elle était vierge.

Aujourd’hui il a un autre discours. Il parle d’acte consenti et refuse d’admettre tout acte délictueux.

Pour la substitute du procureur, pas de doute la vérité est émise par la plaignante. Elle n’a jamais varié dans ses déclarations au contraire du prévenu. Tous ses dires prouvent qu’elle a bien vécu un viol et non un rapport sexuel volontaire.

La représentante du ministère public a demandé une peine de 15 mois de privation de liberté avec sursis pendant 3 ans. Le jugement est attendu dans les prochaines heures. /pbu

Partager
Link
Météo