Le pornogate discuté au Parlement

L’affaire du «pornogate», comme on la surnomme désormais, n’a pas manqué de revenir sur le tapis, ce matin lors de la séance du Parlement. L’utilisation abusive d’internet, par certains fonctionnaires, a été évoquée à deux reprises, lors des questions orales. Après une première intervention de l’UDC Frédéric Juillerat, c’est le député socialiste Francis Girardin, qui s’est exprimé à ce sujet. Il a notamment demandé au Gouvernement s’il était vraiment nécessaire de mettre à la lumière publique ce qui aurait dû être traité à l’interne, en prenant évidemment les mesures appropriées.
 
C’est à Michel Probst qu’est revenue la tâche de lui répondre. Le Président du Gouvernement explique que la diffusion d’une communication officielle a longuement été discutée au sein de l'Exécutif. Celui-ci a privilégié cette solution afin d’éviter fuites et rumeurs. Il entend par ailleurs, selon Michel Probst, entreprendre une série de mesures afin de rétablir la cohésion interne et la motivation du personnel, affecté par l’image que cette affaire a donné de l’ensemble de la fonction publique. /iq
Partager
Link
Météo