L'exécutif de Haute-Ajoie se déchire

Ambiance conflictuelle au Conseil communal de Haute-Ajoie. Le maire et plusieurs conseillers ne parviennent pas à s’entendre avec un autre membre du conseil. Selon nos informations, ils souhaitent ouvrir une procédure à son encontre, le conseiller visé réplique par une plainte pénale.
 
"On a de grands soucis avec lui". Michel Baconat, maire de la nouvelle commune de Haute-Ajoie, ne cache pas l’affaire. "Aujourd’hui, on en est arrivé à une forme de blocage de la situation" explique le chef de l'exécutif qui dirige un conseil de cinq membres. Lui et trois de ses conseillers ont décidé de mandater le service juridique du canton pour ouvrir une procédure disciplinaire contre le quatrième conseiller. Ils lui reprochent des manquements dans le suivi de ses dossiers et une absence de collégialité. Ils souhaiteraient qu’un praticien spécialisé dans les rouages communaux puisse aussi prendre part à cette procédure.
En lisant la Loi sur les communes, on constate qu’une telle procédure peut sanctionner le conseiller de plusieurs façons, du blâme à la révocation, pour autant que l’on puisse prouver des manquements dans son travail.
 
 
Il porte plainte
 
De son côté, le conseiller visé a déposé une plainte pénale au Château de Porrentruy contre le maire. Il l’accuse de diffamation, éventuellement de calomnie. Le Ministère public nous a confirmé l’existence de cette plainte et dévoilé qu’il y aura une séance de conciliation. Nous avons tenté de joindre le conseiller communal qui a porté plainte. Sans succès. /clo

Partager
Link
Météo