Le départ du Cabi Bioscience de Delémont n’est pas d’actualité

CabiUne députée de la capitale jurassienne a exprimé des craintes mercredi devant le Parlement jurassien, faisant état d’un possible départ du centre à Neuchâtel. Le Cabi dément cette information, une délocalisation n’est pas à l’ordre du jour. Le Cabi a installé son siège à Delémont il y a un demi-siècle. Comme les autres centres de recherche, le Cabi n’est pas subventionné. Il vit directement par le financement des projets. La Confédération ne peut pas soutenir le Cabi en raison du caractère international du centre. Aujourd’hui, 15 chercheurs, 12 étudiants et plusieurs stagiaires travaillent dans le centre. Ils proviennent de 12 pays différents. Les recherches du Cabi sont axées sur plusieurs problèmes : les insectes nuisibles dans l’agriculture, dans les forêts et pour les plantes, la lutte biologique contre les plantes envahissantes, et différentes recherches sur les écosystèmes. A noter qu’un groupe de travail planche actuellement pour mettre sur pied plusieurs animations pour fêter les 50 ans de l’établissement du Cabi à Delémont. Des panneaux d’information qui expliquent les recherches menées par le centre seront notamment installés le long de la route qui monte au Domont. /pc

Partager
Link
Météo