Un projet de centre de la jeunesse qui fait toujours du bruit à Delémont

Bonne nouvelle pour le Groupement pour un centre de la jeunesse et de la culture. Il devrait pouvoir poursuivre ses activités dans une véritable salle de concert. Après une heure de discussion, le Conseil de Ville de Delémont a accepté ce lundi soir par 31 voix contre 4 un crédit de 1'180'000 francs pour son aménagement dans l’aile Est du Château.
 
Des oppositions liées au bruit et aux incivilités
 
Lors de la discussion qui a eu lieu ce lundi soir devant le Conseil de Ville de Delémont, le PLR a refusé l’entrée en matière sur la demande de crédit parce qu’il veut que le problème du bruit soit résolu avant que le projet n’aille plus en avant, il suscite encore trop d’oppositions au sein d’une partie de la population.
 
Le PS aussi a refusé l’entrée en matière et parle de précipitation. Pour la gauche, la rénovation et l’extension du SAS ne correspond pas à la dimension que pourrait avoir le Centre de la jeunesse et de la culture. Il a lui aussi dénoncé le manque de consultation menée auprès des riverains.
 
D’autres ont rappelé qu’en cas de refus, il faudrait encore attendre au moins une vingtaine d’années avant d’espérer un nouveau projet. Le problème du bruit en ville de Delémont est un problème complexe qui dépasse largement celui du seul projet de centre de la jeunesse et de la culture. Pour certains, il représente une alternative plus favorable que les anciens projets des Abattoirs ou de Von Roll.
 
Une convention d’utilisation stricte
 
L’exécutif communal a promis de rencontrer les riverains afin de discuter avec eux de la problématique du bruit et des incivilités. Le SAS, ce sont des centaines de bénévoles depuis des dizaines d’années qui offrent une alternative culturelle aux jeunes de la ville de Delémont. Pour le conseiller communal André Parrat, le SAS, c’est aussi de la prévention primaire.
 
Les incivilités rencontrées durant la période estivale ne peuvent être imputées aux jeunes du GCJC, le SAS étant fermé durant cette période. Pour le reste, les autorités ont promis qu’une convention réglerait les mesures d’ordre fonctionnel. Cette convention sera d’ailleurs fondamentale dans la réussite de ce projet selon de nombreux élus. Une modification en ce sens a d’ailleurs été acceptée par 41 voix dans l’arrêté soumis au Conseil de Ville. /gk
Partager
Link
Météo