Le Parlement jurassien en bref

ParlementLe Parlement jurassien, ce mercredi, a :

- validé l’initiative cantonale «Pour une caisse maladie unique et sociale». Le texte a été déposé par le groupe socialiste en octobre 2010. Sa validité formelle avait déjà été constatée par le Gouvernement en novembre. Mercredi, c’était au Parlement de se prononcer sur sa validité matérielle. Les députés l’ont jugé valable quant au fond par 56 voix et deux abstentions. Le Parlement a désormais deux ans pour y donner suite.
 
- adopté une motion transformée en postulat du député CS-POP Giuseppe Natale, par 38 voix contre 20 et une abstention. Le texte demande la mise en place d’un programme d’encouragement des investissements dans le domaine des énergies renouvelables à moyen et long terme, notamment dans le domaine des constructions. Le texte demande également de rendre obligatoire le système MINERGIE-P pour toutes les constructions publiques neuves ou à rénover sur le territoire cantonal.
 
- accepté la loi sur la profession d’avocat, en première lecture, par 49 voix sans opposition. Les modifications sont avant tout d’ordre cosmétique. Elles concernent notamment la formation et les modalités des examens pour les avocats dans le Jura.
 
- donné son accord à l’adhésion de la République et canton du Jura au Concordat sur la création et l’exploitation de l’autorité de surveillance LPP et des fondations de Suisse occidentale, à l’unanimité. Autrement dit, dès le 1er janvier, l’autorité de surveillance ne pourra plus être une autorité cantonale. Le Jura s’est allié aux cantons de Vaud, de Neuchâtel et du Valais pour trouver une solution commune, soit un établissement intercantonal de surveillance. Le Jura est le premier à adhérer à ce Concordat.
 
- accepté une résolution interpartis «pour sauver le Doubs», par 50 voix favorables et deux abstentions. Le texte engage à une concertation la plus large possible des acteurs concernés par le dossier, qu'ils soient touristiques, économiques, industriels ou écologistes.
 
- refusé une motion déposée par l’élu CS-POP Giuseppe Natale, sur l’avenir énergétique du canton. Le texte demandait l’instauration d’une stratégie énergétique cantonale, notamment par le biais d’un soutien aux sociétés actives dans les énergies renouvelables, la création d’un registre de ces professionnels et l’utilisation de ces énergies renouvelables dans les édifices cantonaux.
 

- passé l’après-midi aux Franches-Montagnes dans le cadre de sa sortie annuelle... /lba

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo