Vers une issue heureuse pour l’école enfantine de Bressaucourt

Le futur de l’école enfantine de Bressaucourt est quasi-assuré. Après les citoyens de Courtedoux, ceux de Bure ont donné leur aval hier soir à un projet de regroupement scolaire. Bressaucourt se prononcera mardi prochain.
 
Il est prévu que l’établissement de Bressaucourt accueille l’une des deux classes enfantines. C’est donc vers un dénouement heureux qu'on s'achemine pour une affaire qui aura fait couler beaucoup d’encre.
 
L’histoire avait été largement relatée par les médias. L’école flambant neuve était menacée de fermeture faute d’effectifs, une école pour laquelle le canton s’était engagé financièrement, à hauteur de 180'000 francs. L’avenir est aujourd’hui en passe d'être pérennisé grâce à un regroupement scolaire. Un projet qui avait été lancé l’an dernier.
 
Si Bressaucourt accepte à son tour le regroupement, le village accueillera deux classes à la rentrée d’août, une primaire et une enfantine. Bure aura aussi son école enfantine, ainsi que trois classes primaires, mais le projet prévoit de n’en garder que deux à terme. A Courtedoux, trois classes primaires, mais plus de préscolaire.
 
Pour les autorités de Bressaucourt, les votes positifs de Courtedoux et Bure sont donc un soulagement. Avec cent élèves au total, le regroupement doit permettre de conserver huit classes. /fq
Partager
Link
Météo