L’obstination agrarienne a fini par payer

L’UDC voulait absolument tenir son assemblée des délégués dans le Jura. Après plusieurs tentatives infructueuses, les démocrates du centre ont finalement trouvé une salle. L’assemblée se tiendra samedi à la halle des expositions de Delémont. Mais que ce fût difficile pour l’UDC.
 
Le parti agrarien avait voulu dans un premier temps venir à Bassecourt - c’était en 2006 - mais une polémique avait éclaté. La commune estimait ne pas pouvoir assumer seule la gestion des débordements et les coûts liés à la sécurité. Elle avait envoyé une fin de non-recevoir aux dirigeants du parti. Une décision qui avait suscité un tollé bien au-delà des frontières jurassiennes. Comment était-il possible que le premier parti du pays ne puisse pas se réunir dans un canton ?
Finalement la solution est venue de Delémont. L’assemblée se tiendra samedi.
 
 
Le souvenir de la venue de Blocher
 
La police indique avoir pris "les dispositions adaptées étant donné que la venue de l’UDC dans le Jura peut engendrer des problèmes de sécurité".
On se souvient de la venue de Christophe Blocher au Marché-Concours de Saignelégier. Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté. Le dispositif policier n’avait pas pu empêcher les manifestants de siffler et de chahuter le discours du ponte de l’UDC.
 
Des manifestations, il y en aura aussi cette fois à Delémont. Elles sont prévues ce vendredi après-midi 16h30, à l’appelle de l’UDCC… l’union des clowns capitalises. /fqu
Partager
Link
Météo