Une agression relance la question de la sécurité du personnel

L’agression qu’a subie Jean-Marie Chèvre ne laisse pas le Gouvernement jurassien indifférent. Selon Le Quotidien Jurassien, un requérant serbe a attaqué mardi le chef du Service de la population, à l’annonce de son expulsion. Les deux policiers présents sont intervenus rapidement, mais n’ont pas pu empêcher Jean-Marie Chèvre de recevoir coups de pieds et coups de poings.
 
Possibles ajustements en matière de sécurité
 
En tant que responsable du personnel, le ministre Philippe Receveur indique que le Gouvernement se penche depuis quelques années sur les problèmes de sécurité du personnel. Des mesures ont déjà été prises pour sécuriser l’accès aux bâtiments. Le Gouvernement a aussi mis sur pied un cycle de cours sur la gestion de la violence verbale et physique et sur l’accueil. Des ajustements pourraient être faits suite à l’agression qui a eu lieu mardi.
 
Jean-Marie Chèvre va bien
 
A l’heure actuelle, Jean-Marie Chèvre se porte bien, même s’il reste choqué par ce qu’il a vécu. Il a déjà repris le travail. Selon Philippe Receveur, le chef du Service de la population n’a rien à se reprocher dans la façon dont il a mené l’annonce d’expulsion. /sbe
Partager
Link
Météo