Rester dans le DEWS ou pas, telle est la question

On saura ce mois-ci encore si le Jura reste dans le DEWS ou s’il quitte cet organisme de promotion économique. Le Gouvernement jurassien doit prendre connaissance ces prochaines semaines du rapport du Service de l’économie qui a été établi à ce sujet. On sait qu’en février les autorités estimaient insatisfaisants les maigres résultats enregistrés depuis 2005.

Dans le même temps, la direction du DEWS présente cet après-midi même à Lausanne sa nouvelle plate-forme de communication. Ce nouvel outil rassemble des informations économiques en tout genre sur les quatre cantons qui forment le DEWS. Et il est sensé asseoir une nouvelle orientation stratégique de l’institution en question.

Le DEWS saura-t-il faire en sorte de conserver une certaine attractivité pour le canton du Jura ou risque t-il de passer définitivement pour un machin pour reprendre un surnom péjoratif qu’un certain Charles de Gaulle avait utilisé pour définir l’ONU ? La direction du DEWS doit en tout cas présenter tout à l’heure de nouveaux outils chargés de mettre en œuvre une nouvelle orientation stratégique et le développement de secteurs prioritaires.
 
Cela suffira-t-il à infléchir un éventuel retrait jurassien? Rien n’est moins sûr à la lecture des chiffres recensés depuis 2005, année de l’entrée du Jura dans le DEWS. La facture annuelle est de 340 000 francs pour l’Etat jurassien et si les résultats enregistrés dans les autres cantons sont plutôt bons, ce n’est pas le cas dans le Jura.
 
L’année passée, quatre entreprises seulement se sont implantées dans le Jura grâce au DEWS. C’est 5 fois moins que le nombre de nouvelles entreprises venues s’installer dans le Jura grâce au Service cantonal de la promotion économique et cela pour seulement 100 000 francs par an.
 
Le Gouvernement se penchera sur la poursuite de cette appartenance au DEWS lors de l’une de ses prochaines séances. Il doit statuer avant la fin du mois puisqu’il peut quitter l’organisme auquel collaborent Vaud, Valais et Neuchâtel à la fin d’un semestre. /gk
Partager
Link
Météo