Des réactions au sujet de l’avant-projet de loi sur les chiens

Le Groupe suisse des Amis du Molosse estime qu’appliquer la loi mise en consultation relève de l’utopie. On ne peut pas clouer au pilori une douzaine de races de chiens dans un canton où plus de 75% de la population canine n’a pas de pedigree. Aucune méthode de permet de distinguer un pitbull - par exemple - d’un autre chien issu d’un croisement avec une race semblable.

Pour l’association, seule une bonne éducation des chiens peut permettre d’éviter les accidents. Elle veut des mesures, comme les cours de cynologie, pour tous les propriétaires et éleveurs de chiens quelle que soit la race de l’animal. /rc
Partager
Link
Météo