Il faut supprimer l’indemnité aux logements pour les policiers

Il faut repenser la situation du fonctionnaire de police dans le canton. C’est en substance, ce que demande le député radical Jean-Marie Mauron dans une motion.

Il critique notamment l’indemnité au logement. Cette prestation - héritée du canton de Berne - était lié au fait que le commandant de police pouvait imposer aux agents leur lieu de résidence.

Cette indemnité se monte aujourd’hui à quelques182 francs par mois pour un policier célibataire et à environ 456 francs pour un agent marié.

Berne a aboli cette disposition en 1995, le Jura l’a maintenue pour ses 123 fonctionnaires de police. Pour Jean-Marie Mauron c’est une incohérence qui coûte chaque année 567 000 francs. /fq

Partager
Link
Météo