Les futures autorités de la commune de Franches-Montagnes esquissées

Franches-MontagnesLe visage des futures autorités de la commune unique des Franches-Montagnes a été dévoilé. Le Comité de pilotage a défini, lors de sa dernière séance plénière, l’organisation de l’exécutif et du législatif qu’il proposera dans la Convention de fusion. La commune unique des Franches-Montagnes, telle que prévue aujourd’hui, compterait un Conseil général de vingt-cinq membres, ainsi qu’un Conseil communal de sept membres, dont le maire.

 
Un cercle électoral par commune au départ
 
Durant la première législature, les treize communes formeraient chacune un cercle électoral pour le Conseil général. Autrement dit : les grandes communes offriraient un peu de leur représentativité aux plus petites. Saignelégier compterait ainsi quatre élus, Le Noirmont et les Breuleux trois, Les Bois, Lajoux, Montfaucon, les Genevez et Muriaux deux, les autres un seul. Le système proportionnel serait introduit après la première législature. Ce nombre de vingt-cinq représentants est souhaité, mais pas définitif. Le Comité laisse une marge de manœuvre jusqu’à trente-et-un élus.
 
 
Système de milice à l'exécutif

Quant au Conseil communal, il compterait sept membres, dont le maire, avec un taux d’occupation estimé à environ vingt pourcents. Le système de milice a été retenu, plutôt que celui d’un conseil à cinq professionnels. Le Comité de pilotage a encore prévu un droit d’initiative et de référendum pour les citoyens de la future entité. Aujourd’hui, la phase d’information se poursuit. Les députés et présidents de parti seront abordés prochainement. L’Association des maires se verra proposer le contrat de mariage d’ici l’été.  /lba

Partager
Link
Météo