Une entreprise fictive pour se relancer

Se réinsérer dans le monde du travail après une période de chômage ou d’assurance invalidité n’est pas toujours chose facile. Raison pour laquelle il existe différentes structures qui viennent en aide aux personnes concernées. C’est le cas de la Fondation Medhop, à Porrentruy.
 
Medhop fonctionne comme une société lambda, mais dans laquelle il n’y a pas de chaîne de marchandise. Une entreprise fictive, en quelque sorte, ou plus officiellement "entreprise de pratique commerciale".
 
Aujourd’hui, Medhop accueille quelque 75 stagiaires, dont 80% viennent de l’AI, et 20% du chômage. Il y a encore trois ans, avant l’entrée en vigueur de la 5e révision de l’AI, la Fondation avait un potentiel de 25 à 30 stagiaires. /lbe
Partager
Link
Météo