Le Gouvernement jurassien pas d'accord, sur la forme, avec Arthur Hublard

Le Gouvernement jurassien regrette, sur la forme, les déclarations d’Arthur Hublard. L’exécutif estime que l’ancien procureur aurait pu adresser son message directement aux institutions concernées. Car sur le fond, les accusations portées sont particulièrement graves et mettent en cause le fonctionnement des institutions jurassiennes. Arthur Hublard a été invité par le Gouvernement à produire tous les éléments en sa possession. L’Exécutif prendra ensuite les mesures qui s’imposeront sur le plan administratif, s’il y a lieu. Le Gouvernement s’étonne toutefois de ces accusations et signale les «bonnes relations entre le Ministère public et la Police cantonale». À noter encore qu’étant donné que l’ancien procureur met directement en cause le Commandant de la Police cantonale, celui-ci ne s’exprimera pas publiquement sur cette question. /sju+comm.

Partager
Link
Météo