Manif à Delémont

Le rejet de l’augmentation de la quotité d’impôt à Delémont a entrainé ce soir une vive réaction des milieux directement concernés. Plus de 200 personnes ont manifesté devant la salle St Georges qui abritait une séance du Conseil de Ville. Aux cris de «La pati, on y tient», les élus ont été accueillis par le mouvement junior et les vétérans du HC Delémont ainsi que par de nombreux membres des différents milieux culturels de la capitale. Tous dénoncent le rejet par le peuple de l’augmentation de la quotité d’impôt qui aurait permis de financer les différents projets culturels et sportifs associés à cette augmentation.

Lors des questions orales, le conseiller de Ville David Asséo n’a pas manqué de revenir sur le résultat de la votation du week-end. Le Président du mouvement junior du HC Delémont a souhaité savoir ce qu’allaient devenir les projets concernés.

Pour le maire de Delémont Gilles Froidevaux encore sous le choc du résultat, il n’y a aucune réponse concrète. Le résultat de la votation sera étudié pour la première fois demain lors de la séance du Conseil communal.

En revanche, il a fait part de la première décision qui émane du conseil d’administration de la Patinoire. La saison s’achèvera normalement avant la liquidation pure et simple de la société qui gère la patinoire. Toute démarche visant à pérenniser la patinoire devra impérativement passer intégralement par la commune.

Le maire a encore directement interpellé le parti radical et l’a mis face à ses responsabilités. Pour Gilles Froidevaux, le parti radical qui était opposé à l’augmentation de la quotité devra trouver les personnes qui remplaceront les membres du conseil d’administration de la patinoire et proposer le financement adéquat, financement pour lequel il devra aussi élaborer et proposer le message destiné au peuple. /gk'

Partager
Link
Météo