Quel avenir pour les trois projets culturels et sportifs à Delémont?

Les urnes ont parlé hier : les citoyens de la capitale jurassienne ne veulent pas d’une augmentation de la quotité d’impôts. Par 52.4% de non contre 47.6 % de oui, les Delémontains se sont opposés hier à une hausse fiscale destinée à la réalisation de la salle de spectacle à St-Georges, du centre de la jeunesse et de la culture et à la couverture de la patinoire. Les associations qui s’étaient unies pour mener campagne sont extrêmement déçues.

La patinoire devrait fermer en février 2009

Les dirigeants de la patinoire sont pessimistes. La patinoire devrait fermer en février 2009, selon le président de la patinoire SA, Jacques Gygax. Le mandat du Conseil d’administration se termine en février 2009, faute d’engagement financier. Les opposants se défendent d’avoir voulu faire couler les projets. Le radical Pierre Chételat souhaite maintenant fixer des priorités. Il a déposé deux motions au Conseil de ville pour demander que Delémont investisse pour les trois projets, mais sans hausse de la quotité d’impôts. L'UDC en fera de même ce soir. Toutefois, Jacques Gygax a du mal à croire à ce plan B. A noter que la saison en cours est assurée jusqu’en février 2009.

Quid des projets culturels

Pour la rénovation de la salle St-Georges et le centre de la jeunesse et de la culture, il est encore trop tôt, selon leurs responsables, pour pouvoir se prononcer.

Les autorités dans l’attente de propositions de la droite

Les autorités delémontaines attendent maintenant les propositions concrètes des radicaux, des démocrates-chrétiens et de l’UDC pour le futur. A noter encore que cet échec pour le maire Gilles Froidevaux ne remet pas en cause son intérêt pour un nouveau mandat à la tête de la capitale jurassienne. /pc'

Partager
Link
Météo