Le centre d’expertise de Saignelégier fermé pendant 6 mois

Impossible de faire expertiser sa voiture aux Franches-Montagnes pendant les six premiers mois de 2010. On se souvient des nombreuses discussions sur l’avenir de la halle d’expertise de Saignelégier. Autorités et garagistes avaient finalement trouvé une solution, et décidé de maintenir le centre. Mais le bâtiment actuel n’est plus adéquat.

Conséquences financières pour les garagistes
 
La halle d’expertise de Saignelégier ne répond plus à certaines normes de qualité: elle fermera ses portes le 27 janvier. Mais le nouveau bâtiment ne sera pas prêt avant fin juin. Six mois de fermeture, ce n’est pas sans conséquences financières pour les mécaniciens de la région: le président du Groupement des garagistes franc-montagnards, Jacques Sester, estime que le manque-à-gagner est de minimum 600'000 à 800’000 francs.
 
Il souligne que ce n’est pas une perte, car cet argent entrera dans les caisses des garagistes franc-montagnards dès l’ouverture de la nouvelle halle. Mais il précise que c’est tout de même une somme considérable pour les garages de la région, qui sont tous de petites ou moyennes entreprises.
 
«La faute à personne»
 
A l’Office des véhicules, on se défend d’être responsable de cette fermeture. Comme l’explique la cheffe de l’OVJ, Karine Marti, le nouveau bâtiment appartient à la commune de Saignelégier. Cette dernière reconnaît que 6 mois, c’est long.
 
Le maire, René Girardin, comprend l’embarras des garagistes. Il explique que sa commune n’a su qu’en juin qu’il fallait construire une nouvelle halle d’expertise. Il admet qu’il y a eu des retards de part et d’autre, mais il estime que c’est «la faute à personne», qu’il s’agit d’un concours de circonstances.
 
Des solutions existent
 
Durant ces 6 mois, les automobilistes franc-montagnards devront donc se déplacer à Develier ou Porrentruy pour expertiser leur véhicule. Du côté de l’OVJ, on promet de suspendre les convocations pour les véhicules franc-montagnards.
Autre possibilité: aller faire contrôler son véhicule dans un autre canton. L’expertise est soumise à une ordonnance fédérale. Du coup, les franc-montagnards ont tout à fait le droit d’aller passer les contrôles techniques dans le canton de Neuchâtel par exemple.
 
D’ailleurs, certains garagistes du Haut-Plateau se rendent parfois au centre d’expertise de la Chaux-de-fonds. Une pratique qui ne plait guère à Karine Marti. Les contrôles techniques rapportent de l’argent au canton. «Pour moi, quelqu’un qui va expertiser dans un autre canton, c’est une perte», explique la cheffe de l’OVJ. Elle espère que «tout le monde joue le jeu» en rappelant que «l’OVJ a fait son possible pour maintenir un site d’expertise dans les Franches-Montagnes».

Le maire de Saignelégier, René Girardin, indique encore espérer que la construction du nouveau bâtiment de Saignelégier commencera d’ici la fin de l’année. Mais si la neige venait jouer les trouble-fête, le projet s’en trouverait encore retardé. /sb

Partager
Link
Météo