La police jurassienne sera auditionnée

La police jurassienne fera l'objet d'un audit. Le Parlement l'a décidé mercredi en acceptant par 52 voix contre 3 (PDC) une motion du PCSI intitulée Malaises dans la police jurassienne ?

Beaucoup de discussions
 
La motion du PCSI souhaite faire la lumière sur la situation de la police cantonale. Plus d’une dizaine de démissions ont été enregistrées l’an dernier, ce qui prouve qu’il y a un malaise, selon le motionnaire David Eray. Ce dernier a précisé qu’une pétition signée par 109 policiers a été remise au ministre Charles Juillard, elle demande des modifications dans les conditions de travail. Neuf députés se sont exprimés au sujet de cette motion. Le socialiste Francis Girardin a également parlé de malaise. Le PDC accepte lui la motion sans enthousiasme, le PLR et l'UDC l'approuvent également.
 
Faire taire les rumeurs 
 
Le ministre de la police Charles Juillard a répété qu’il s’engage à ce que l’audit soit indépendant et peut-être même externe au canton. Il souhaite ainsi obtenir des faits pour faire taire les rumeurs. Il a précisé que onze démissions ont été enregistrées, et pas une de plus.
 
La JSPJ réagit
 
A la suite de cette décision, la Jeunesse Socialiste et Progressiste Jurassienne (JSPJ) s'est fendu d'un communiqué dans lequel elle demande notamment au Gouvernement de prendre ses responsabilités et au commandant de la police de quitter son poste avec effet immédiat. /clo
Partager
Link
Météo