Les traverses de chemin de fer à la tribune du Parlement

La décision des CFF de se fournir en traverses à l’étranger inquiète certains élus jurassiens. A l’heure des questions orales du Parlement mercredi, le député PDC Marcel Ackermann a porté cette affaire à la tribune.

Les CFF, en invoquant la loi sur les marchés publics, ont décidé d’importer ces fameuses traverses. Actuellement, 2 traverses sur 3 utilisées en Suisse proviennent des scieries jurassiennes. Ce changement de politique pourrait donc avoir des conséquences graves pour le marché local du bois. De plus, le transport de cette marchandise depuis l’étranger n’est pas très écologique, a relevé Marcel Ackermann. Le député voulait savoir si le Gouvernement pouvait intervenir dans ce dossier.

Le ministre de l’équipement, Laurent Schaffter, s’est dit scandalisé par la décision des CFF. Le Gouvernement jurassien est déjà intervenu, à la fin du 1er semestre 2009. Ces actions ont permis de freiner, provisoirement, les ardeurs de «certains décideurs» des CFF. Mais le processus n’a pas été interrompu pour 2010.
 
Alors que l’ex-régie fédérale remet en soumission sa fourniture en traverses pour 2011 et les années suivantes, l’exécutif jurassien veut continuer à intervenir. Il en appellera officiellement aux CFF pour que «la raison reprenne le dessus». /lbe
Partager
Link
Météo