Plus de démocratie dans les fusions de communes

Le député au Parlement jurassien Pascal Prince a déposé deux motions le 20 février. Premièrement, il souhaite que l’objet d’une fusion de communes soit soumis au suffrage universel. Pour l’heure, la décision est prise en assemblée communale, ce qui, à son avis, affecte la démocratie. Deuxièmement, il souhaite qu’une possibilité de défusion soit offerte aux communes qui s’unissent. Le texte prévoit, si besoin est, une remise en question tous les cinq à vingt ans. Les anciennes communes pourraient donner leur avis sur la question lors de votes séparés, et si l’une du groupe choisissait la défusion, cette dernière serait prononcée. /lc

Partager
Link
Météo