Une vache porteuse du virus de la langue bleue découverte dans le Jura

C’est dans une exploitation de Courchavon que ce bovin porteur du virus responsable de la fièvre catarrhale ovine a été décelé. Les analyses épidémiologiques laissent supposer que l’animal a eu un contact avec le virus au mois de novembre l’année passée, sans pour autant que celui-ci se développe. La vache n'a jamais présenté le moindre symptôme de la maladie. Pour l’instant, la situation n’est pas alarmante, aucune mesure n’a été prise. Le virus n'apprécie pas les basses températures, tout comme les moucherons qui en sont les vecteurs. L'hiver correspond donc à une période d'inactivité de la maladie. Une surveillance est maintenue durant toute la saison dans 200 «exploitations-sentinelles» de la Suisse, dont celle de Courchavon. A noter encore qu’une campagne de vaccination à l’échelle nationale devrait pouvoir permettre de lutter efficacement contre l’épizootie. Elle devrait être mise en place durant le courant de l’été. Le Conseil fédéral a accepté cet après-midi de financer 4 millions de doses de vaccin contre la maladie de la langue bleue. Uncrédit de 4,3millions de francs sera nécessaire. Cette mesure est considérée comme la seule parade efficace contre cette affection. /pc

Partager
Link
Météo