Le Violat transformé à Courroux

Les bourgeois de Courroux ont accepté hier soir la transformation de la ferme du Violat et ont voté un crédit de 365’000 francs. Il s’agissait de l’adapter à l’élevage de chevaux plutôt que de bovins. Ils ont également accepté la vente de 8'500 m2 de terrain pour l’usine Georges Chételat SA. /ts

Partager
Link
Météo