Soubey lorgne désormais du côté de Saignelégier

Après l’échec de la fusion avec les autres communes du Clos-du-Doubs, les autorités de Soubey ont engagé des démarches officielles avec le chef lieu franc-montagnard.

Soubey vient de recevoir la réponse de Saignelégier. Si les autorités du chef-lieu ne ferment pas la porte, il faudra patienter avant de se lancer dans un processus de fusion.

 
Saignelégier n’est pas contre un projet de fusion avec Soubey, mais le moment est mal choisi. Le chef lieu franc-montagnard est encore en train de régler les derniers détails en vue de son mariage avec Goumois et les Pommerats. Les autorités de la nouvelle commune seront élues cet automne, il est donc trop tôt pour se lancer dans la création d’une nouvelle entité. Saignelégier propose donc à Soubey d’attendre le printemps pour en rediscuter. Elle propose aussi d’élargir le projet, avec Montfaucon et Les Enfers.
 
Petit Bémol: Montfaucon doit aussi finaliser les dernières démarches de son mariage avec Montfavergier, et si des discussions ont déjà eu lieu, aucune démarche formelle n’a été engagée. Quant aux Enfers, on n’est pas, mais alors pas du tout tenté par une fusion, quelle qu’elle soit.
 
Deux mois après avoir renoncé - lors d’une assemblée communale houleuse - à un mariage avec le Clos du Doubs, Soubey veut croire à un avenir commun avec le centre des Franches-Montagnes. Le maire de Soubey en est convaincu: «fusionner avec Saignelégier, pour les habitants de la commune, il n’y aurait pas de soucis». Reste à convaincre les autres. /fq
Partager
Link
Météo