Coup de tonnerre dans le milieu de la restauration

Une enquête révèle mercredi que les pizzas jurassiennes sont pour la plupart non-conformes aux normes d’hygiène. Le Laboratoire cantonal a procédé à des analyses microbiologiques et 95% des restaurants contrôlés ne respectent pas les règles.

De pire en pire
Les premiers contrôles remontent à 2009. Sur 15 établissements examinés, 11 n’étaient pas en conformité avec les normes usuelles d’hygiène et de conservation des aliments. Huit d’entre eux présentaient même des dépassements importants. Cette année, le constat est encore pire. Vingt restaurants sur 21 se sont révélés non-conformes.
 
Deux origines
Deux types de problèmes ont été identifiées lors des ces analyses. D’une part, le stockage des aliments. Ils sont entreposés en trop grande quantité à température ambiante et trop longtemps. D'autre part, une contamination croisée. Comprenez par là que des germes d’origine humaine notamment ont été retrouvés sur des pizzas. Des germes dus à une mauvaise hygiène des mains. Les produits les plus problématiques sont le jambon, les fruits de mer, le thon, les champignons et les artichauts.
 
Pas de danger pour l’homme
Le Laboratoire cantonal indique qu’il n’y a généralement pas de danger immédiat pour la santé puisque le produit final est cuit. Mais il estime que le consommateur est trompé sur la qualité de la pizza. Les restaurateurs ont été informés de ces analyses. Des contrôles de suivi seront effectués et des sanctions prises. /msc
Partager
Link
Météo