Le CREA doit renaître mais uniquement dans le Jura

EBSL’enterrement du CREA suscite tristesse et colère dans le Jura. La ministre en charge de la culture, Elisabeth Baume-Schneider, réagit à la décision du canton de Berne de se retirer du projet de Centre interjurassien d’expression des Arts de la scène. Elle nous a indiqué être triste, mais estime que « cette crise peut aussi être une chance ».

Elisabeth Baume-Schneider a appris la décision bernoise jeudi, par son homologue Bernard Pulver. « Le Gouvernement bernois a au moins le mérite d’être clair. Mais ç’aurait été encore mieux, s’il avait pu l’être plus vite », relève-t-elle.

De son côté, la metteur en scène jurassienne Laure Donzé se dit abattue, déçue et incrédule : « J’aimerais ne pas croire à ça. »
 
 

« Le CREA interjurassien est mort, le CREA jurassien vivra. »

 
Malgré l’enterrement du CREA interjurassien par le canton de Berne, Elisabeth Baume-Schneider veut croire que le CREA vivra dans le seul canton du Jura. « La région a besoin d’une telle infrastructure de formation, de création et de présentation. Le CREA interjurassien est mort, mais le CREA jurassien, à mon avis, vivra. » Le maire de Delémont, Pierre Kohler, abonde dans ce sens. Des discussions ont déjà été menées entre la ville et le canton. Rappelons que la capitale jurassienne était prête à investir cinq millions de francs dans le CREA et avait déjà choisi le site du Ticle pour accueillir une antenne du Centre. /lba
Partager
Link
Météo