Avenir obscur pour le projet de salle de spectacles à Delémont

L’abandon par le canton de Berne du projet du CREA inquiète à Delémont. La capitale jurassienne aurait dû être l’un des sites de ce Centre d’expression des arts de la scène. Une salle de spectacles aurait ainsi vu le jour.
Mais depuis la décision du Conseil exécutif bernois tombée le 26 août, la situation est embarrassante pour Delémont. Une interpellation du groupe CS-POP+Verts est traitée lundi soir au Conseil de Ville.
 
«La mise sur pied d’un véritable outil de développement culturel régional est encore et toujours repoussée» selon le groupe CS-POP+Verts. Il estime qu’avec la mort du projet du CREA, «c’est toute la politique de mise à disposition d’infrastructures culturelles qui en prend un sale coup à Delémont». Il rappelle que les travaux de rénovation de la salle St-Georges ont été réalisés en tenant compte de la future possible implantation du Centre d’expression des Arts de la scène dans la capitale. Il demande ainsi des éclaircissements au Conseil communal.
 
 
Deux crédits liés
 
Ce dernier tient bel et bien à la création d’une salle de spectacles. Il soumet lundi soir un crédit de 400'000 francs au Conseil de Ville. Un crédit pour l’échange de terrains entre la commune et le garage du Ticle. Il permettrait de sauvegarder l’endroit destiné à accueillir la fameuse salle de spectacles.
 
Les élus delémontains devront tout d’abord accepter un crédit de 1'650'000 francs. Il doit permettre d’acquérir l’arsenal «En Dozière» pour y aménager un nouveau centre d’exploitation des Services industriels. Cet achat permettra ensuite l’échange de terrains entre la commune et le garage du Ticle. /msc
Partager
Link
Météo