Le tunnel de base du Gothard béni solennellement

Le tunnel du Gothard fait des heureux au-delà des frontières

Photo: Keystone

La Confédération a inauguré mercredi en grande pompe le tunnel de base du Gothard, simultanément aux portails Nord et Sud. Les chefs d'Etat et de gouvernements présents ont félicité la Suisse pour son engagement en faveur de la mobilité sur le continent.

Alors que la pluie menaçait depuis des jours de ternir ce grand événement, la cérémonie d'ouverture s'est déroulée sous un ciel clément, ce qui n'était pas pour déplaire au Conseil fédéral présent in corpore ni au mille invités. Mais pour ne pas déroger à la règle, le ciel s'est montré plus ensoleillé sur le site tessinois de Pollegio que sur celui de Rynächt, dans le canton d'Uri.

Bénédiction Uri et Orbi

Aux premières heures du jour, l'ouvrage a été béni: des représentants des principales religions de Suisse et des athées ont consacré le tunnel. Le père Martin Werlen a donné sa bénédiction, tandis qu'une pasteure, un rabbin et un imam exprimaient des prières pour les voyageurs, les ouvriers, et la fraternité des peuples. Le tunnel a ensuite été officiellement remis par le maître d'ouvrage Alptransit aux CFF et à l'Office fédéral des transports.

'Avec le tunnel de base du Gothard, nous rassemblons les peuples et les économies', a dit à la mi-journée Johann Schneider-Amman à Rynächt. Dans son discours d'inauguration, le président de la Confédération a mis en évidence une étape majeure 'pour la Suisse, comme pour nos voisins et le reste du continent'. Une idée reprise ensuite par les représentants des pays voisins.

'Le 21e siècle pourrait bien être européen!', a lancé Johann Schneider-Ammann. Au sud, à Pollegio, Doris Leuthard lui a emboîté le pas: plus qu'une liaison de transports ou une prouesse d'ingénierie, ce tunnel est un symbole d'ouverture et de progrès. Pour la ministre suisse des transports, visiblement émue, si la montagne a longtemps représenté un obstacle et un facteur de division, tout a changé du jour au lendemain.

'Cette ouverture nous offre à tous de nouvelles chances', s'est réjouie Doris Leuthard. 'Elle a rendu la Suisse forte. Le Conseil fédéral souhaite que cette ouverture perdure; c'est seulement ainsi, avec un esprit de pionnier et une volonté d'action, que nous allons de l'avant'.

Après la traversée du tunnel par les deux trains inauguraux qui se sont croisés dans la montagne, 600 artistes ont présenté un spectacle mis en scène par Volker Hesse des deux côtés du tunnel. Les mythes du massif, la modernité de l'ouvrage et le rapprochement Nord-Sud figuraient au centre de cette performance bruyante et rythmée.

Nouvel élan pour le rail

L'ouverture du plus long tunnel ferroviaire du monde au coeur de l'Europe confère un élan nouveau au chemin de fer, ce qu'ont souligné les représentants des Etats voisins, parmi lesquels la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande et le président du Conseil italien Matteo Renzi.

Autre point évoqué par les représentants étrangers, le fait que la Confédération ait réussi à tenir son budget et son calendrier. Ce dont ils ont pu profiter le jour J, à l'heure H, montant à leur tour dans un train qui a traversé le massif du Gothard en direction du Tessin, où les allocutions officielles et les festivités se poursuivaient.

Dans leurs discours, les dirigeants européens ont rivalisé de superlatifs. Ils ont tous salué l'ouvrage, y voyant tour à tour une prouesse technique, une infrastructure essentielle, un pont entre les pays ou un symbole de solidarité.

Rêve européen en Suisse

Pour François Hollande, 'la Suisse a allié l'ambition à l'innovation'. Malgré les résistances, elle a osé percer le tunnel du Gothard. 'La France s'incline aujourd'hui devant la Suisse', a dit le président français. 'C'est en Suisse que le rêve européen a trouvé sa réalité'.

La chancelière allemande a quant à elle mis en avant un symbole de la diversité. Le Nord et le Sud, les Alpes et la Méditerranée, Bach et Monteverdi, la Tarentelle et les danses bavaroises se rencontrent désormais, a relevé Angela Merkel.

Elle s'est engagée à donner développer le rail dans son pays. 'En Allemagne, nous n'avons pas encore fait nos devoirs dans ce domaine'. Même son de cloche du côté de l'Italie. Nous devrons à notre tour fournir des efforts pour que cet axe puisse être pleinement exploité, a admis le ministre italien des transports Graziano Delrio.

La nouvelle infrastructure pourra être utilisée par de nombreuses générations, 'il s'agit d'un investissement dans la qualité de vie et l'environnement' qui profitera à tous, a souligné le nouveau chancelier autrichien Christian Kern. 'Le tunnel est un modèle pour l'Europe et le monde entier', d'après lui.

Hymne au terroir

Après ce concert de louanges, M. Schneider-Ammann a coupé le ruban du tunnel. Il était notamment accompagné sur scène par les présidents des Chambres fédérales Christa Markwalder (PLR/BE) et Raphaël Comte (PLR/NE). La fanfare militaire a ensuite joué l'hymne suisse. 'Voici l'hymne national. Encore faut-il en connaître les paroles!' a chuchoté le président de la Confédération devant les invités.

Les spécialités tessinoises étaient à l'honneur dans le banquet qui a suivi. Gnocchi de patates, polenta, légumes au gril, risotto aux bolets et petites saucisses 'Luganighetta' ont été servis aux chefs d'Etats, qui ont eu droit au même menu que les autres invités.

La fête n'est pas finie. Jeudi, ce sera au tour des personnes qui ont travaillé sur le chantier de se réunir. Et ce week-end, tous les curieux sont invités à une fête populaire sur quatre sites aux alentours des entrées nord et sud du tunnel.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.