Accélération de la croissance au 1er trimestre dans la zone euro

Accélération de la croissance au 1er trimestre dans la zone euro

Photo: Keystone

La croissance a légèrement accéléré en zone euro au premier trimestre, avec un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 0,4%, a indiqué mercredi l'office européen des statistiques Eurostat en publiant une première estimation.

Ce chiffre est conforme aux attentes des analystes, après une hausse de 0,3% du PIB de la zone euro au quatrième trimestre 2014. Sur un an, le PIB corrigé des variations saisonnières a enregistré une hausse de 1% dans les 19 pays de la région.

Eurostat ne donne pas de détails sur les composants de la croissance, mais 'il est évident qu'elle est liée à un renforcement de la demande intérieure', souligne Howard Archer, d'IHS Global Insight. En cause: la baisse des prix énergétiques et le retour de la confiance sur les marchés financiers.

En revanche, la baisse de l'euro n'a pas tout à fait eu l'effet escompté sur le commerce de la région, souligne Peter Vanden Houte, de la banque ING.

Bond français

Fait rare, la reprise n'a pas été principalement soutenue par l'économie allemande qui a enregistré un coup de mou en début d'année (+0,3%) au contraire de son voisin français (+0,6%).

Traditionnel moteur économique de la région, l'Allemagne a vu son économie freinée par une moindre contribution de son commerce extérieur. Ce qui semble confirmer la transition à l'oeuvre dans le pays où la consommation intérieure prend progressivement le relais des exportations comme pilier de la croissance.

En revanche, la France a enregistré un bond plus marqué que prévu, qui conforte la prévision pour 2015 du gouvernement français. Il table désormais sur une expansion supérieure à 1% à la fin de l'année. Cette bonne surprise en début d'année est liée à la consommation des ménages, qui a accéléré, enregistrant une hausse de 0,8% après une légère progression de 0,1% fin 2014.

Finlande et Grèce en récession

Troisième économie de la région, l'Italie a tourné la page de plus de trois ans de récession avec une hausse de 0,3% de son PIB, un chiffre meilleur qu'attendu.

De leur côté, la Finlande et la Grèce sont toutes deux retombées en récession en début d'année, en enregistrant deux trimestres consécutifs de repli de leur activité.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.