Accord financier après la marée noire de 2010 au Golfe du Mexique

Accord financier après la marée noire de 2010 au Golfe du Mexique

Photo: Keystone

BP a annoncé jeudi un accord avec la justice américaine. Celui-ci prévoit le versement de 18,7 milliards de dollars (17,6 milliards de francs) pour solder les poursuites de l'Etat fédéral et de 5 Etats riverains du Golfe du Mexique frappés par la marée noire de 2010.

Cette amende comprend 5,5 milliards de dollars de pénalité civile, 7,1 milliards de dollars payés à l'Etat fédéral et aux cinq Etats concernés (Alabama, Floride, Louisiane, Mississippi et Texas) pour les dommages à l'environnement, ainsi que 4,9 milliards de dollars supplémentaires pour compenser les conséquences économiques négatives de la marée noire et enfin un milliard de dollars de plus pour faire face aux demandes des autorités locales.

Avec les nouvelles sommes publiées jeudi, la facture de la marée noire approche désormais au total les 54 milliards de dollars pour BP. Le paiement de ces montants sera étalé sur 15 à 18 ans.

L'explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon en avril 2010 avait entraîné la mort de onze personnes et provoqué la plus grave catastrophe environnementale de l'histoire des Etats-Unis.

Cette marée noire a coûté très cher au géant pétrolier britannique, qui avait déjà provisionné 43,8 milliards de dollars pour faire face aux compensations dues aux entreprises, particuliers et autorités locales, ainsi que pour régler la facture du nettoyage des côtes.

Des actions judiciaires intentées par des particuliers, des entreprises ou en nom collectif sont encore en cours d'instruction.

Washington satisfait

Cinq ans après la catastrophe, la faune dans la région continue de souffrir de la marée noire. Les dauphins, les tortues et les thons paraissent particulièrement affectés, avait relevé l'organisation écologiste américaine National Wildlife Federation en avril.

La ministre américaine de la justice, Loretta Lynch, a salué jeudi 'le plus gros' accord d'indemnisation jamais conclu avec une entreprise. 'S'il est approuvé par les tribunaux, cet accord (de principe) serait le plus gros accord jamais conclu avec une entreprise dans l'histoire américaine. Il réparera les dommages causés à l'économie du golfe du Mexique, l'industrie de la pêche et la faune', a-t-elle assuré dans un communiqué.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.