Air France dévoile vendredi son nouveau « projet de croissance »

Air France dévoile vendredi son nouveau

Photo: Keystone

Air France devrait lever le voile vendredi sur un 'projet de croissance' que la compagnie qualifie d''ambitieux'. Il s'agit d'un virage pour éviter la pleine restructuration engagée trois mois et demi plus tôt dans la confusion.

Les élus du comité central d'entreprise (CCE) sont convoqués à 10h00 vendredi au siège de l'entreprise à Roissy, pour une séance extraordinaire dédiée à 'la situation de l'entreprise, ses perspectives et son projet de développement'.

Sans rien dévoiler, le PDG d'Air France Frédéric Gagey a justifié ce rendez-vous dans un courrier aux représentants du personnel. 'J'ai souhaité en effet que, très vite, nous engagions l'année 2016 en inscrivant notre dialogue social dans une perspective résolument positive: celle d'un projet de croissance ambitieux pour Air France', a-t-il écrit.

L'entreprise tricolore entend tourner au plus vite la page d'une année 2015 marquée par de fortes tensions en interne, avec un pic atteint le 5 octobre lors de l'épisode de la 'chemise arrachée'. Le directeur des ressources humaines (DRH) d'alors, Xavier Broseta, s'était fait molester après l'annonce d'un 'plan B' de réduction d'activité menaçant jusqu'à 3000 emplois sur deux ans.

Depuis, la direction a confirmé qu'un millier de postes serait supprimé en 2016, tout en promettant que la phase la plus douloureuse de la restructuration, en 2017, serait abandonnée en cas de dialogue constructif avec les syndicats.

Plan de développement

Vendredi, la direction de la compagnie aérienne devrait préciser les contours du plan de développement qu'elle compte mettre en oeuvre entre 2017 et 2020. Autrement dit, annoncer un retour au plan 'Perform 2020' initialement prévu, amputé d'une année et avec quelques amendements.

'Le plan B est abandonné a priori' pour l'après-2016, commente auprès de l'AFP Béatrice Lestic (CFDT), satisfaite du 'changement d'optique' de la direction.

La syndicaliste dit espérer, avec le nouveau projet, un retour 'à une vision de croissance sur quatre ans', avec 'l'entrée de nouveaux avions dans la flotte'. Le plan B prévoyait en tout la sortie d'une quinzaine d'avions et l'annulation de commandes de Boeing 787.

'On acte cette volonté de changer de modèle', se réjouit Medhi Kemoune (CGT), dont le syndicat a levé un préavis de grève fin janvier. La direction ne donnera 'sûrement pas beaucoup de chiffres' vendredi, mais 'plutôt des orientations', anticipe Didier Fauverte, secrétaire (CGT) du CCE d'Air France.

Mutisme de la direction

Contactée, la direction d'Air France n'a pas souhaité s'exprimer. Sur le fond, les stratèges de la compagnie n'ont pas renoncé aux deux fondamentaux de 'Perform': la réduction des coûts et la croissance. Mais sur la forme, ils semblent avoir lâché du lest sur le premier et renforcé leurs ambitions sur le second.

'Dans le plan précédent, la baisse des coûts était le prérequis', décrypte Mme Lestic. Avec le nouveau, les efforts demandés aux salariés seront un peu plus progressifs.

En outre, la direction renoncerait aux dates butoirs et aux ultimatums lancés aux syndicats de navigants pour parvenir à des accords de compétitivité, qui ont jusqu'alors crispé ces derniers, sans les faire plier.

Il n'y a 'plus de 'timing' très fixé', reconnaît le porte-parole du principal syndicat de pilotes (SNPL), Emmanuel Mistrali, même s'il faut aller 'le plus vite possible'. Les négociations devraient entrer dans le vif 'courant février', selon lui.

Résultats positifs

Pourquoi un tel revirement? Les conditions économiques sont plus favorables, avec la baisse du prix des carburants et l'annulation d'une forte amende initialement infligée par la Commission européenne. Surtout, Air France va bientôt confirmer des résultats financiers positifs pour 2015, les premiers depuis 2008.

Le changement de méthode coïncide également avec l'entrée en fonction de Gilles Gateau, nouveau DRH d'Air France et ancien conseiller social du Premier ministre Manuel Valls, dont la qualité d'écoute est unanimement saluée par les syndicats.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.