Alexis Tsipras entend « transformer » la Grèce

Alexis Tsipras entend

Photo: Keystone

Pour le Premier ministre grec Alexis Tsipras, son pays se trouve 'dans un état économique désespéré' après cinq ans de déclin économique et de rigueur sociale. Il s'est exprimé jeudi à Paris devant l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

'Nous ne pouvons pas prétendre plus longtemps que la dette publique de notre pays est viable', a déclaré M. Tsipras. Et d'ajouter qu'il est 'vital' pour son pays de restructurer sa très lourde dette. Ce qui rendrait la Grèce 'solvable, ferait baisser de manière spectaculaire le taux d'intérêt à dix ans, et rendrait possible pour nous de nous financer sur les marchés', a-t-il ajouté.

M. Tsipras a assuré qu'il ne 'veut pas réformer la Grèce mais la transformer' parce qu'elle se trouve dans 'un état économique désespéré'. Il a réclamé pour cela de 'l'espace budgétaire'.

Partenariat

La Grèce et l'OCDE ont annoncé jeudi un partenariat sur la mise en place de réformes, sur la fiscalité ou la concurrence par exemple. Athènes espère que celui-ci sera un 'passeport' de sa bonne volonté réformatrice.

Le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, a rappelé que le gouvernement de gauche radicale arrivé au pouvoir en Grèce avait le premier fait appel à l'institution internationale.

L'expertise de l'OCDE

L'OCDE est une organisation d'une trentaine d'Etats, parfois surnommée 'club des pays riches'. Elle entend apporter son expertise à Athènes par exemple pour rendre l'administration fiscale plus efficace, ou pour briser des monopoles ou oligopoles sur certains marchés.

M. Gurria a précisé qu'il n'est 'pas question que quiconque se substitue à quiconque'. Il a précisé que les propositions de l'OCDE, basées sur les expériences de ses membres, porteraient davantage sur le 'moyen et long terme', refusant toute compétition entre son institution et celles qui composaient la troïka (Banque centrale européenne/BCE, Commission européenne et FMI).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.