Allianz Suisse a maintenu le cap de la croissance en 2014

Allianz Suisse a maintenu le cap de la croissance en 2014

Photo: Keystone

Allianz Suisse, filiale du géant allemand de l'assurance, a dégagé l'an passé un bénéfice net de 275,2 millions de francs, soit 4,9% de plus qu'un an auparavant. L'assureur s'attend à un contexte de marché serré en 2015.

Allianz Suisse a fait preuve de continuité l'an passé, malgré un environnement volatil, indique lundi l'assureur, qui, en 2013, avait renoué avec la croissance. Le résultat opérationnel s'est pour sa part hissé de 1,6% en comparaison annuelle à 340 millions de francs.

Au cours de l'exercice sous revue, les primes brutes ont quant à elles crû de seulement 0,8%, à 3,83 milliards de francs. Voici un an, elles avaient abruptement reculé sous la barre des 4 milliards. La progression est cette fois due à la bonne tenue des affaires vie.

Peu de sinistres

Dans l'assurance vie en effet, les primes se sont étoffées de 2,3% à 2 milliards de francs, malgré la persistance des taux d'intérêt bas et un tassement du côté des polices individuelles. Le résultat d'exploitation du segment s'est relevé de 4,6% sur un an à 80,6 millions.

Le secteur non vie a en revanche vu ses primes fléchir de 0,9% à 1,8 milliard de francs. En cause, une politique de souscription sélective et des effets uniques, explique l'assureur établi à Wallisellen (ZH).

L'assurance dommages a cependant profité d'une année pauvre en catastrophes naturelles. Le ratio coûts/sinistres s'est ainsi maintenu au même niveau que l'an passé, à 91%. Le résultat du segment s'est amélioré de 5,1% à 194,6 millions de francs.

Défis majeurs

Pour l'année en cours, la direction d'Allianz Suisse entrevoit des défis majeurs pour l'ensemble de l'industrie. Les récentes décisions de politique monétaire en Suisse et en Europe ont rendu plus difficiles les conditions de marché, souligne le directeur général Severin Moser, cité dans le communiqué. Il reste aussi à voir les incidences du franc fort sur l'économie domestique.

En conséquence, le groupe se concentrera sur la rentabilité de ses affaires vie et non-vie. Dans le même temps, il investira dans des projets de croissance. L'assureur va par exemple lancer sous peu une application mobile qui permettra d'annoncer un dommage ou de gérer une police depuis son smartphone.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.