Andreas Meyer et Roger de Weck ont eu 10% de plus de salaire

Andreas Meyer et Roger de Weck ont eu 10% de plus de salaire

Photo: Keystone

Les patrons des CFF Andreas Meyer et de la SSR Roger de Weck ont bénéficié d'une hausse de salaire de plus de 10% en 2014. Le premier a engrangé 1,072 million, et le second quelque 560'000 francs. Les principaux cadres de la Confédération ont vu leurs revenus grimper.

Le directeur général de la compagnie ferroviaire avait encaissé 944'000 francs en 2013, soit quelque 14% de moins. L'année passée, sa part de rémunération fixe n'a pas bougé sur un an, à 580'000. Mais ses bonifications ont bondi de 248'000 à 375'000 francs.

Cette évolution se justifie par l'atteinte des objectifs stratégiques fixés au groupe par la Confédération, qui s'est nettement améliorée pour s’établir à 110%. 'Nous avons été meilleurs dans tous les aspects, en particulier la sécurité, la motivation du personnel et le développement durable', lit-on dans le rapport approuvé mercredi par le Conseil fédéral.

Du côté de la SSR, le directeur général Roger de Weck a touché environ 70'000 francs de plus en douze mois (491'000 francs en 2013). Sa composante de base a peu évolué, passant de 397'000 à 400'000 francs, tandis que ses bonifications ont bondi de 41'000 à 103'000 francs.

60'000 francs de plus à La Poste

A La Poste, la cheffe Susanne Ruoff a empoché 825'000 francs (766'000). Le salaire de base a augmenté à 570'000 francs (530'000), et les variables à 207'000 francs (189'000).

Le directeur de PostFinance Hansruedi Köng a vu lui aussi sa rémunération gonfler, à 563'000 francs (529'000). La tranche fixe a plus fortement progressé (de 375'000 à 405'000) que celle des bonifications (102'000 à 105'000).

Au sein du Département fédéral de la défense, le patron de RUAG Urs Breitmeier a encaissé un total de 874'000 francs, contre 846'000 en 2013. Le revenu de base (447'000 à 460'000) tout comme les gratifications (349'000 à 364'000) ont évolué à la hausse.

Le président de la direction de la Caisse nationale d'assurances en cas d'accidents (Suva) Ulrich Fricker a engrangé 632'000 francs, en légère augmentation par rapport à l'année d'avant (628'000). Seule la composante fixe a grimpé, de 495'000 à 499'000, pour des bonifications stables à 130'000 francs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.